Tous les articles par Nadège Sieckelinck

A propos Nadège Sieckelinck

Secrétaire générale du laboratoire S.T.L. Valorisation de la recherche, Communication, Site web

Séance du séminaire du 31 mars

Séance du séminaire du 31 mars

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :
Reprise de la lecture du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise aux Métaphysiques d’Aristote à hauteur de la discussion des inconvénients liés à la famille d’arguments tirés des sciences (79.15). Début de l’étude des arguments visant à prouver que les Idées existent en fonction de l’unité des plusieurs (80.7).

Voir la traduction (Leone Gazziero, révisée par Michel Crubellier)

Voir le hand-out de la séance

Prochaines séances :

Vendredi 29 avril (Nota bene: le séminaire débutera à 11h00 au lieu de 12h30)
Jeudi 19 mai

Prochaine séance le 25 février, 12h30 (séance annulée)

Séance du séminaire du 25 février
La séance est annulée (et reportée à une date qui sera arrêtée à l’occasion de la prochaine séance, le 31 mars)

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :
Suite de la lecture du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise aux Métaphysiques d’Aristote à hauteur de la discussion des inconvénients liés à la famille d’arguments tirés des sciences (79.15). Début de l’étude des arguments visant à prouver que les Idées existent en fonction de l’unité des plusieurs (80.7).

Voir la traduction (Leone Gazziero, révisée par Michel Crubellier)

Prochaines séances :
Jeudi 31 mars
Vendredi 29 avril
Jeudi 19 mai

Séance du 26 nov. 2015, 12h30

Séance du 26 nov. 2015, 12h30,  Salle Corbin STL

Lecture suivie du début du chapitre 9 du livre A des  Métaphysiques d’Aristote (traduction et commentaire de Michel Crubellier; traduction alternative des lignes Met., A, 9, 990b 15-17: ἔτι δὲ οἱ ἀκριβέστατοιτῶν λόγων [16] οἱ μὲν τῶν πρός τι ποιοῦσιν ἰδέας, ὧν οὔ φαμεν εἶναι καϑ’ [17] αὑτὸ γένος, οἱ δὲ  τὸν τρίτον ἄνϑρωπον λέγουσιν et commentaire de Leone Gazziero).

Deux textes de la bibliographie  seront discutés en particulier :

G. Fine, « Aristotle and the More Accurate Arguments », dans M. Schofield et M. Craven Nussbaum (éd.), Language and Logos, Cambridge, Cambridge University Press, 1982, p. 155-177.

F.Trabattoni,  « Aristotele, la teoria delle idee di Platone e gli “argomenti più rigorosi” », dans L. Cardullo (éd.), Il libro Alpha della Metafisica di Aristotele tra storiografia a teoria, Catania, Cuecm, 2009, p. 97-113.

 

Voir le document qui sera distribué au début de la séance. Il s’agit d’une petite note d’interprétation consacrée à deux lignes bien connues du chapitre 9 du livre A des Métaphysiques dont nous poursuivrons et, idéalement, achèverons la lecture entamée au cours de la dernière séance. En deux mots, vous y trouverez quelques considérations grammaticales et exégétiques en faveur d’une traduction non-standard d’Aristotelis metaphysica, O. Primavesi (éd.), dans C. Steel (éd.), Aristotle’s Metaphysics Alpha. Symposium Aristotelicum, Oxford, Oxford University Press, 2012, A, 9, 990b 15-17 :

« ἔτι δὲ οἱ ἀκριβέστατοι τῶν λόγων [16] οἱ μὲν τῶν πρός τι ποιοῦσιν ἰδέας, ὧν οὔ φαμεν εἶναι καϑ’ [17] αὑτὸ γένος, οἱ δὲ  τὸν τρίτον ἄνϑρωπον λέγουσιν »

« de plus, les arguments les plus rigoureux tantôt produisent des Idées de relatifs, dont nous disons que le genre n’est pas par soi, tantôt entraînent le troisième homme ».

Séance du 15 octobre : 12h30, Salle Corbin

Contenu de la séance du 15 octobre :

12h30-13h30 : « Alexandre comme source textuelle pour l’édition d’Aristote »,  intervention de Silvia Fazzo (Università della Calabria)
13h30-14h30 : Lecture suivie du début du chapitre 9 du livre A des  Métaphysiques d’Aristote (traduction et commentaire de Michel Crubellier)

Bât. B, salle Danielle Corbin (B1.661)

Un certain nombre de textes nous aideront à instruire ce dossier et nous serviront à la fois de fil conducteur et de passerelle vers les sections correspondantes dans le commentaire d’Alexandre d’Aphrodise (cf.,  notamment, D. Frede (2012), F. Fronterotta (2001), ainsi que et surtout Lefebvre (2008)). Pour rappel : ces textes figurent dans la bibliographie qui se trouve à cette page.