Archives pour la catégorie Billets

Séance du séminaire du 11 mai 2017 (13h-15): Conférence de Pantelis GOLITSIS (Université Aristote de Thessaloniki): « La tradition manuscrite du Commentaire d’Alexandre d’Aphrodise à la Métaphysique d’Aristote: questions de critique textuelle autour du De ideis »

Séance de séminaire du 11 mai 2017 (13h-15h)

Dans le cadre du séminaire « Peri ideôn » qu’ils animent au Laboratoire « Savoirs, Textes, Langage » (UMR 8163), Michel Crubellier et Leone Gazziero ont le plaisir d’accueillir Pantelis GOLITSIS (Université Aristote de Thessaloniki) pour une conférence sur les problèmes de critique textuelle que soulèvent les sections du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise à la Métaphysique d’Aristote où des matériaux issus du Peri ideôn nous ont été transmis

Pantelis GOLITSIS (Université Aristote de Thessaloniki)

La tradition manuscrite du Commentaire d’Alexandre d’Aphrodise à la Métaphysique d’Aristote: questions de critique textuelle autour du De ideis

La conférence aura lieu le:

Jeudi 11 mai 2017 (13h-15h)

Dans la :

Salle de cours B1.620, Campus de l’Université Lille III (https://www.univ-lille3.fr/universite/infos-pratiques/itineraires/)

 

Pour tout renseignement, prière de contacter : leone.gazziero@univ-lille3.fr

Séance du séminaire du 4 mai 2017: Conférence de Francesco FRONTEROTTA (Università La Sapienza, Roma) : « Les arguments tirés de la pensées dans le Peri ideôn d’Aristote »

Séance du séminaire du 4 mai 2017

Dans le cadre du séminaire « Peri ideôn » qu’ils animent au Laboratoire « Savoirs, Textes, Langage » (UMR 8163), Michel Crubellier et Leone Gazziero ont le plaisir d’accueillir Francesco FRONTEROTTA pour une conférence sur le(s) argument(s) de la pensée (Κατὰ δὲ τὸ νοεῖν τι φθαρέντος τῶν φθαρτῶν κτλ.) qu’Alexandre d’Aphrodise discute dans la section 81.25 – 82.6 de son commentaire aux Métaphysiques d’Aristote

Francesco Fronterotta (Università La Sapienza, Roma) : « Les arguments tirés de la pensées dans le Peri ideôn d’Aristote »

La conférence aura lieu le Jeudi 4 mai 2017 (16h-18h) dans la salle de séminaire STL (B1.663), Campus de l’Université Lille III

(https://www.univ-lille3.fr/universite/infos-pratiques/itineraires/)

 

https://stl.univ-lille.fr/lagenda/agenda/seminaire-peri-ideon-conf-f-fronterotta/

 

Pour tout renseignement, prière de contacter : leone.gazziero@univ-lille3.fr

Séance du séminaire du 28 mars 2017: Conférence de Victor GYSEMBERGH (Friedrich-Meinecke-Institut): « Le Peri ideôn d’Aristote et la philosophie d’Eudoxe de Cnide »

Séance du séminaire du 28 mars 2017

Conférence de Victor GYSEMBERGH (Friedrich-Meinecke-Institut): « Le Peri ideôn d’Aristote et la philosophie d’Eudoxe de Cnide »

Horaire : 13h00-15h00
Lieu : Salle de séminaire ( B1.663)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :

Eudoxe de Cnide, figure majeure de l’Académie ancienne, est connu des Aristotélisants notamment pour deux thèses qu’Aristote rejette dans un cas un comme dans l’autre : l’identification du plaisir avec la fin dernière (thèse en faveur de laquelle Aristote évoque, dans Ethique à Nicomaque, X, 2, 1172 b 9-32, plutôt la conduite exemplaire d’Eudoxe que ses arguments) et une variante de la participation où les Idées se trouveraient mélangés aux particuliers qui en participent (thèse à l’encontre de laquelle Aristote nous assure dans Métaphysiques, A, 9, 991 a 8-20 de disposer d’un grand nombre d’objections). Ce sont les vestiges de cette deuxième thèse chez Aristote et chez Alexandre d’Aphrodise que Victor Gysembergh a accepté de discuter avec les membres du séminaire à l’occasion d’une conférence intitulée « Le Peri ideôn d’Aristote et la philosophie d’Eudoxe de Cnide »

Séance du séminaire du 9 février 2017: « tritos anthrôpos » (suite et fin)

Séance du séminaire du 9 février 2017

Horaire : 13h00-15h00
Lieu : Salle de séminaire ( B1.663)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :

Après avoir abordé au cours de la séance du 26 janvier le trois premières versions de l’argument qu’Aristote le premier a appelé « Troisième homme », telles qu’Alexandre d’Aphrodise les discute dans son commentaire aux Métaphysiques (83.36 – 84.21) en les attribuant respectivement à Eudème, aux sophistes et à Polyxène,  il sera désormais question de la version pour ainsi dire canonique de l’argument (84.21 – 85.3). Après l’avoir étudiée pour elle-même, nous étudierons sa compatibilité avec les occurrence du τρίτος ἄνθρωπος (notamment Aristotelis metaphysica, Z, 13, 1038b 35 – 1039a 3 et Aristotelis Sophistici elenchi, 22, 178b 36 – 179a 10).

 

Séance du séminaire du 26 janvier 2017

Séance du séminaire du 26 janvier 2017

Horaire : 13h00-15h00
Lieu : Salle de séminaire ( B1.663)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :

Après avoir abordé en détail au cours des deux dernières séances (celle du 24 novembre,  animée par Michel Crubellier, et celle du 1er décembre, animé par Leone Gazziero) l’argument dit des relatifs – qu’Alexandre d’Aphrodise expose dans la section 82.11 – 83.33 de son commentaire aux Métaphysiques d’Aristote – on abordera désormais l’objection qu’en l’état de nos sources Aristote le premier a appelée du « Troisième homme » ; argument dont il ne revendique pas la paternité (pas plus qu’il ne l’attribue à quelqu’un de ses prédécesseurs ou de ses contemporains), argument – surtout – qu’il n’entreprend nulle part, du moins dans ses écrits d’école, de formuler en quelque détail, se contenant tantôt de l’évoquer sous l’intitulé qui le rendra célèbre, tantôt de rappeler sa conclusion, à savoir « qu’il y a un troisième homme etc. ». C’est plutôt dans l’après-coup de la tradition péripatéticienne que l’argument nous est livré dans sa formulation pour ainsi dire canonique, précisément dans la section du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise aux Métaphysiques d’Aristote (83.36 – 84.12) qu’il s’agira d’étudier solidairement avec les autres lieux du corpus aristotélicien où il est fait mention du « Troisième homme »

Bibliographie essentielle

C. Arpe, « Das Argument τρίτος ἄνθρωπος », Hermes, 76, 1941, p. 171-207.
G. Fine, « Owen, Aristotle, and the Third Man », Phronesis, 27, 1982, p. 13-33.
F. Fronterotta, « “Les Formes n’existent pas de la façon dont il le dit”. La critique aristotélicienne de Platon », dans J.F. Pradeau (éd.), Platon. Les formes intelligibles, Paris, PUF, 2001, p. 129-154.
L. Gazziero, « “καὶ ὅτι ἔστι τις τρίτος ἄνθρωπος” (Aristotelis sophistici elenchi, 22, 178b 36 – 179a 10). Prolégomènes à une histoire ancienne de l’argument du “troisième homme” », Rhizai, 7, 2010, p. 181-220.
A. Graeser, « Der “Dritte Mensch” des Polyxenos », Museum Helveticum, 31, 1974, p. 140-143.
J. Kung, « Aristotle on Thises, Suches and the Third Man Argument », Phronesis, 26, 1981, p. 207-247.
E.V. di Lascio, « Third Man. The Logic of the Sophism at Arist. SE 22, 178b 36 – 179a 10 », Topoi, 23, 2004, p. 33-39.
L. Lugarini, « L’argomento del terzo uomo e la critica di Aristotele a Platone », Acme, 7, 1954, p. 3-72.
R. Sharma, « What is Aristotle’s “Third Man” Argument against the Forms », Oxford Studies in Ancient Philosophy, 28, 2005, p. 123-160.
F. Trabattoni, « Idea, essenza e “Terzo uomo”, Aristoteles, Metaphysica A 990b 22-34 (= M 1079a 19 – b 3) », dans W. Lapini, L. Maluza et M. Letterio (éd.), Gli Antichi e noi. Scritti in onore di Antonio Mario Battegazzore, Genova, Glauco Brigati, 2009, I, p. 139-152.
P. Wilpert, « Das Argument vom dritten Menschen », Philologus, 94, 1940/1941, p. 51-64.

Séance du séminaire du 24 novembre 2016

Séance du séminaire du 24 novembre 2016

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle de séminaire ( B1.663)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :

La séance du séminaire sera consacrée à l’argument dit des « relatifs », qu’Alexandre d’Aphrodise discute dans la section 82.11 – 83.33 de son commentaire aux Métaphysiques d’Aristote

Eléments de bibliographie concernant l’argument dit des « relatifs »

D. Baltzly, « Plato, Aristotle and the λογός ἐκ τῶν πρός τι », Oxford Studies in Ancient Philosophy, 15, 1997, p. 177-206.
R. Barford, « A Proof from the Peri Ideôn revisited », Phronesis, 21, 1976, p. 198-218.
S. di Camillo, « Aristóteles Frente a Platón. El Argumento de los Relativos en el Tratado sobre las Ideas », Kléos, 9/10, 2005/6, p. 197-218.
H.N. Castañeda, « Plato’s Phaedo Theory of Relations », Journal of Philosophical Logic, 1, 1972, p. 467-480.
T. Clarke, « The Argument from Relatives », Oxford Studies in Ancient Philosophy, 42, 2012, p. 151-178.
M. Crubellier, « Deux arguments de la Métaphysique. A propos du statut catégoriel des formes platoniciennes », Kairos, 9, 1996, p. 57-78.
–, « Domestiquer l’excès de l’être. La catégorie des relatifs entre Platon et Aristote », Quaestio, 13, 2013, p. 3-15.
D. Gallop, « Relations in the Phaedo », Canadian Journal of Philosophy, 2, 1976, p. 149-163.
L. Gazziero, Rationes ex machina. La micrologie à l’âge de l’industrie de l’argument, Paris, Vrin, 2008, p. 53-81.
C. Kirwan, « Plato and Relativity », Phronesis, 19, 1974, p. 112-129.
M. Mignucci, « Platone e i relativi », Elenchos, 9, 1988, p. 259-294.
M. Narcy, « L’homonymie entre Aristote et ses commentateurs néoplatoniciens », Etudes philosophiques, 1981, p. 35-52.
M.-D. Philippe, « Le relatif dans la philosophie d’Aristote », Revue des Sciences Philosophiques et Théologiques, 42, 1958, p. 689-710.
C. Rowe, « The Proof from Relatives in the Peri Ideôn. Further Reconsideration », Phronesis, 24, 3, 1979, p. 270-281.
E. Scheibe, « Über Relativbegriffe in der Philosophie Platons », Phronesis, 12, 1967, p. 28-49.
D. Sedley, « Aristotelian relativities ». dans M. Canto-Sperber et P. Pellegrin (éd.), Le style de la pensée. Recueil de textes en hommage à Jacques Brunschwig, Paris, Les Belles Lettres, 2002, p. 324-352.
G. Sillitti, « La concezione del pros ti e il problema degli enti astratti in Aristotele », Elenchos, 6, 1985, p. 357-377.
M. Zanatta, « Omonimia, non-omonimia e sinonimia nell’argomento dei relativi del De ideis », Endoxa, 25, 2010, p. 13-42.

Séance du séminaire du 3 novembre 2016

Séance du séminaire du 3 novembre 2016

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle de séminaire ( B1.663)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :

Reprise du séminaire « Peri ideôn », lecture du traité perdu d’Aristote à hauteur de l’argument de la pensée (Κατὰ δὲ τὸ νοεῖν τι φθαρέντος τῶν φθαρτῶν κτλ.) qu’Alexandre d’Aphrodise discute dans la section 81.25 – 82.6 de son commentaire aux Métaphysiques

Colloque « Le traité perdu d’Aristote sur les Idées » 16 & 17 juin 2016

Le 16 juin de 14h à 18h & le 17 juin de 9h à 13h
Salle F0.13 (008) de la Maison de la Recherche de Lille3

Organisé par Michel Crubellier et Leone Gazziero de STL – UMR 8163-CNRS

Programme  :

16 Juin 2016

14h00-14h10 : Accueil des participants et présentation du colloque (Michel Crubellier et Leone Gazziero)

14h10-15h10 : Silvia Fazzo, « Recensio vulgata vs Recensio altera et le περὶ ἰδεῶν d’Aristote »

15h10-16h10 : Walter Leszl, « On Aristotle’s περὶ ἰδεῶν »

16h10-16h20 : Pause

16h20-17h20 : Paolo Crivelli, « L’un dit de plusieurs et les Idées de négations chez Platon »

17h20-18h20 : Riccardo Chiaradonna, « Idées, causes e universaux dans le περὶ ἰδεῶν »

17 Juin 2016

09h00-10h00 : Annick Jaulin, « Contexte et développement du premier argument du « De Ideis »: le statut des formes »

10h00-11h00 : Franco Trabattoni, « Les “arguments plus rigoureux” dans la Métaphysique et dans le περὶ ἰδεῶν»

11h00-11h10 : Pause

11h10-12h10 : Gweltaz Guyomarc’h : « La critique des Idées et la doctrine alexandrinienne de la substance : destruction et construction »

12h10-13h10 : Pieter D’hoine : « Syrianus et Asclépius : deux réponses néoplatoniciennes au De Ideis d’Aristote »

13h10-14h00 : Déjeuner

Informations pratiques pour venir : https://www.univ-lille3.fr/universite/infos-pratiques/itineraires/
Adresse : Université Charles-de-Gaulle, Lille 3, Rue du barreau, 59650 Villeneuve d’Ascq

Contact : Leone.gazziero@univ-lille3.fr

Programme: PeriIdeonProgramme16juin2017

Séance du séminaire du 19 mai

Séance du séminaire du 19 mai

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :

Après avoir étudié la deuxième famille d’arguments qu’Aristote évoque dans son réquisitoire contre les partisans des Idées et qu’Alexandre explique à hauteur de la section 80.7 – 81.22 de son commentaire à la Métaphysique, à savoir les arguments qui ont trait à l’unité d’une pluralité, nous nous arrêterons sur les inconvénients qui leur sont associés, à savoir le fait d’entraîner des Idées de négations.

Privilégiant une continuité d’ordre plutôt thématique, nous allons également aborder l’argument qu’on peut lire en 84.21 – 85.3 et qu’Alexandre dit avoir tiré du traité perdu d’Aristote sur les Idées. Il s’agit du célèbre argument qu’Aristote le premier, en l’état de nous source, a appelé le « troisième homme ». En dépit de la répartition traditionnelle entre arguments « plus » et (symétriquement) « moins rigoureux », nous ferons ressortir son étroite parenté avec l’argument de l’unité des plusieurs.

Séance du séminaire du 29 avril

Séance du séminaire du 29 avril
Horaire : 11h00-13h00
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :

Après avoir abordé ensemble les arguments tirés des sciences, la séance sera consacrée à la deuxième famille d’arguments qu’Aristote évoque dans son réquisitoire contre les partisans des Idées et qu’Alexandre explique à hauteur de la section 80.7 – 81.22 de son commentaire à la Métaphysique, ceux qui ont trait à l’unité d’une pluralité.

Hand-out de la séance:

07HandOutLilleSeminairePeriIdeon29Avril2016

Prochaine séance: Jeudi 19 mai

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Séance du séminaire du 31 mars

Séance du séminaire du 31 mars

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :
Reprise de la lecture du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise aux Métaphysiques d’Aristote à hauteur de la discussion des inconvénients liés à la famille d’arguments tirés des sciences (79.15). Début de l’étude des arguments visant à prouver que les Idées existent en fonction de l’unité des plusieurs (80.7).

Voir la traduction (Leone Gazziero, révisée par Michel Crubellier)

Voir le hand-out de la séance

Prochaines séances :

Vendredi 29 avril (Nota bene: le séminaire débutera à 11h00 au lieu de 12h30)
Jeudi 19 mai

Prochaine séance le 25 février, 12h30 (séance annulée)

Séance du séminaire du 25 février
La séance est annulée (et reportée à une date qui sera arrêtée à l’occasion de la prochaine séance, le 31 mars)

Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :
Suite de la lecture du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise aux Métaphysiques d’Aristote à hauteur de la discussion des inconvénients liés à la famille d’arguments tirés des sciences (79.15). Début de l’étude des arguments visant à prouver que les Idées existent en fonction de l’unité des plusieurs (80.7).

Voir la traduction (Leone Gazziero, révisée par Michel Crubellier)

Prochaines séances :
Jeudi 31 mars
Vendredi 29 avril
Jeudi 19 mai

Séance du jeudi 14 janvier 2016 (12h30)

Séance du séminaire du 14 janvier
Horaire : 12h30-14h30
Lieu : Salle Corbin ( B1.661)

Organisé par Michel Crubellier à Leone Gazziero

Programme :
Début de la lecture du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise aux Métaphysiques d’Aristote à hauteur de la première mention du « Peri ideôn », à savoir le  rappel, en 79.3, du fait que « comme le dit Aristote dans le premier livre du traité perdu sur les Idées », les partisans des Idées ont eu recours de plusieurs façons aux sciences pour prouver que les Idées existent.

Voir la traduction (Leone Gazziero, révisée par Michel Crubellier)

des sections consacrées respectivement à la famille d’arguments tirés des sciences (79.1 – 80.6), ainsi que de l’unité d’une pluralité (80.7 – 81.22) et de la pensée de ce qui n’est plus (81.25 – 82.7)

Appel à contribution : Le Peri ideôn d’Aristote

Appel à contribution : Le Peri ideôn d’Aristote

Coordination éditoriale: Michel Crubellier et Leone Gazziero.
Adresse: UMR 8163 « Savoirs, Textes, Langage » (STL), Université Lille 3, Rue du Barreau – BP 60149, 59653 Villeneuve d’Ascq Cedex.
Contact: leone.gazziero@univ-lille3.fr
Calendrier: 30 septembre 2016 (date limite d’envoi des propositions) ; 15 octobre 2016 (notification aux autrices et auteurs dont les contributions ont été retenues) ; 15 décembre 2016 (soumission des articles dans leur version définitive) ; 15 janvier 2017 (acceptation ou notification des recommandations émises par les relecteurs anonymes).

Si – compte tenu des reproches, parfois brutaux, qu’il a formulés à son encontre – le peu de sympathie d’Aristote pour la doctrine des Formes séparées (les Idées dites « de Platon » pour faire bref) ne fait guère de doutes, il n’est pas toujours évident de savoir quels étaient exactement ses griefs à son encontre et jusqu’à quel point il a rendu justice aux arguments que les partisans des Idées avançaient en faveur de leur existence. Tel est notamment le cas du réquisitoire qu’on peut lire – à quelques variations mineures près – dans les livres A et M des Métaphysiques. De fait, ce dernier se caractérise à la fois par une allure récapitulative et un style laconique ; il présuppose surtout une remarquable familiarité avec les éléments d’un débat qu’il serait malaisé de reconstituer exclusivement sur la base des vestiges qu’il a laissés dans les écrits d’école d’Aristote. D’où l’intérêt qu’une source quasi-canonique – le Peri ideôn – a suscité dans la mesure où – pour peu qu’on se fie au témoignage d’Alexandre d’Aphrodise – Aristote y abordait, en quelque détail il faut croire, les problèmes de savoir s’il y a des Idées, s’il est possible de démontrer qu’elles existent ou encore quelles sont les preuves que l’on a apportées à cet effet.

En parallèle avec le séminaire consacré aux fragments du traité perdu d’Aristote sur les Idées, qu’ils animent à l’Université de Lille depuis le mois de septembre 2015 (http://periideon.hypotheses.org/), et des journées d’études « Peri ideôn », qu’ils vont organiser – toujours à l’Université Charles de Gaulle – le 16 et 17 juin 2016, Michel Crubellier et Leone Gazziero lancent un appel à contributions pour un ouvrage collectif visant à faire toute la lumière possible sur cette pièce maîtresse de l’Aristote pas tout à fait perdu, mais pas tout à fait retrouvé non plus.

Autrices et auteurs intéressés sont invités à soumettre des propositions de contributions rédigées en Français ou en Anglais, d’une taille comprise entre 500 et 1000 mots. Ces résumés, rendus anonymes aux fins de leur évaluation « en aveugle », auront toute latitude d’instruire le dossier du Peri ideôn d’Aristote sous différents angles en abordant – tour à tour ou, idéalement, de manière solidaire – les aspects proprement philologiques (liés à l’établissement du texte ainsi qu’à son histoire), historiques (liés à la reconstruction ponctuelle des arguments qu’Aristote prêtait à ses adversaires, d’une part, et, d’autre part, des objections par lesquelles il comptait les mettre en échec), ou encore philosophiques (liés à la détermination des enjeux doctrinaux de la controverse dont le Peri ideôn demeure l’un des documents les plus anciens).

Ces notes d’intention, accompagnées d’un email où figureront les données personnelles des auteurs (le nom et l’affiliation institutionnelle) – ainsi que toute question et demande de précisions – sont à envoyer au format .pdf ou bien, alternativement, .docx ou .rtf, avant le 30 septembre 2016, à l’adresse :

leone.gazziero@univ-lille3.fr

Michel Crubellier et Leone Gazziero

******************************************************************************************

Call for Papers: Aristotle’s Peri iedôn

Editorial Direction : Michel Crubellier and Leone Gazziero.
Address : UMR 8163 « Savoirs, Textes, Langage » (STL), Université Lille 3, Rue du Barreau – BP 60149, 59653 Villeneuve d’Ascq Cedex.
Contact : leone.gazziero@univ-lille3.fr
Provisional Schedule : September, the 30th, 2016 (submissions deadline) ; Octobre, the 15th, 2016 (peer-review process completion and results notification) ; December, the 15th, 2016 (deadline for submitting papers in their final form) ; January, the 15th, 2017 (notification of peer-reviewers’ recommendations).

Call for Papers: Aristotle’s Peri ideôn

Although there’s little doubt that Aristotle’s thought rather poorly of Plato’s Forms, it is far from clear whether and to what extent he did justice to his and his followers’ endeavours to prove that they exist. This is particularly true of Aristotle’s criticism in Metaphysics A, 9 (also to be read, with minor variations, in Metaphysics M, 4), which – being at its core a checklist of arguments and related shortcomings – leaves a lot to speculation. Whence the great deal of interest and discussion a semi-canonical source, namely Aristotle’s Peri ideôn, has given rise to amongst readers eager to assess what precisely Aristotle took Plato’s and other Platonists’ failures to be.

As a follow-up and continuation of an ongoing research seminar at the University Charles de Gaulle (http://periideon.hypotheses.org) and an International Symposium to be held in Lille (16th – 17th June 2016), Michel Crubellier and Leone Gazziero invite submissions of chapters proposals for a book publication on Aristotle’s lost work on Ideas.

Interested Authors from all academic levels are invited to submit a 500-1000 words abstract whose emphasis may be philological (textual issues are all the more important since, as is well known, relevant material has been handed down through a multi-layered sources’ transmission), exegetical (as is also well known, no consensus has been reached so far about precisely what arguments Aristotle was targeting and on what account precisely did he fault them), or both (it would go against the editors’ better judgment to present the two approaches as mutually exclusive).

Proposals, written either in English or French, should be prepared for blind review by removing all identifying information. Author’s name and institutional affiliation will be provided in the email or as a separate cover page.

Submissions must be sent – no later than September, the 16th, 2016 –  as .pdf or .docx attachments to

leone.gazziero@univ-lille3.fr

All queries may be directed to the same email address.

Michel Crubellier et Leone Gazziero